ACIFR
Accueil ACIFR

Dernier ouvrage...
L’export facile en Afrique
12
modèles Entrepreneuriaux


Bruno BERNARD - Samuel MATHEY


Les entrepreneurs exportateurs non conventionnels et / ou informels (EENCI) regroupent ces entrepreneurs qui ont choisis de ne pas servir (uniquement) le marché local mais plutôt le marché étranger et international. Ils vendent autant des produits tangibles que des services incluant parfois leur propre personne. Les EENCI peuvent être parfois proches de leurs pays (ex des Kwamés) ou traverser des milliers de kilomètres pour vendre (ex de la Drogba-économie). 
Les EENCI opèrent souvent dans l'informel et dans la discrétion tout en créant des emplois, des effets d?entrainement sur la production agricole, l?industrie du transport, de la mode, du cinéma? 
Alors que certains gouvernements mettent plus laccent sur les instruments conventionnels de développement comme l?agriculture, l?exportation, l?industrialisation, les EENCI ont initié à un niveau micro des activités simples et des moyens de débrouillardises qui génèrent dans certains cas des milliards de revenue. Notre enquête et nos recherches ont duré plus de deux ans et nous a conduit dans plusieurs pays africains. 

Table des matières
  •  LES AUTEURS
  •  TABLES DES MATIERES
  •  INTRODUCTION
  •  PARTIE 1 - L’AFRIQUE A LA CROISEE DE SES FORCES ET DES OPPORTUNITES
  • CHAPITRE 1

    RETOUR SUR L’HISTOIRE ET LA CULTURE

    Bien que ce livre n’ambitionne pas de rivaliser avec les recueils et livres d’histoire, il est important de revenir succinctement sur quelques points d’intérêt de l’histoire africaine.

    L’histoire de l’Afrique est riche et diverse car on y attribue la découverte du plus ancien...

    CHAPITRE 2

    LES FORCES DE L’AFRIQUE DANS UN MONDE GLOBALISE


    Dans ce monde globalisé du 21ème siècle, cinq éléments font la force de l’Afrique et la convoitise des autres nations : les ressources de l’Afrique, la disponibilité de terres arables, une population à croissance positive et jeune, un retard technologique qui lui permet aujourd’hui d’implémenter les dernières technologiques sans avoir à détruire des structures existantes, et enfin une diaspora fortement répandue à travers le monde. Ces cinq forces confèrent à...

     

    CHAPITRE 3

    LES OPPORTUNITES A SAISIR


    Au-delà des forces et avantages dont l’Afrique disposent comparativement aux autres continents, il y a des opportunités à saisir. Il s’agit pour l’Afrique d’utiliser ses forces pour se positionner comme leader sur les opportunités à venir. Deux grandes opportunités déterminent le monde présent : un monde de plus en plus orienté vers le service et l’utilisation accrue de la...

     

    CHAPITRE 4

    LES INITIATIVES EN COURS


    Il est important de répertorier les initiatives africaines actuelles...

     PARTIE 2 - 12 MODELES AFRICAINS D’EXPORTATEURS NON CONVENTIONNELS
  • CHAPITRE 1

    LE MODELE ALAIN NIAVA : INDUSTRIE VESTIMENTAIRE AFRICAIN EN CHINE


    Ce type d’exports se concentre sur les produits de la mode africaine. Ces produits sont des chemises, des habits, des costumes, etc.

    Le modèle : ces produits sont fournis par des tailleurs africains et vendus en Italie, aux Etats-Unis et éventuellement en Chine. La consommation des produits vestimentaires africains a connu une croissance depuis les années 2000, du fait d’un coût de production compétitif et d’une normalisation et acceptation de la mode africaine sur le plan international.

    Les produits sont acheminés par voie aérienne et l’avantage comparatif réside au niveau des coûts de main d’œuvre, ainsi que du design africain.

    Produits : les produits sont essentiellement des vêtements et accessoires vestimentaires. Ces produits exploitent des spécificités de la mode vestimentaire africaine à travers la production vestimentaire africaine et sa vente et/ou exportation, à la fois en Afrique et hors de l’Afrique.

    Origine/destination : ces produits sont générés souvent en Afrique de...

  • CHAPITRE 2

    LE MODELE KWAME : LE CIREUR GHANEEN INTER-REGIONAL


    Le modèle : le modèle du cireur ghanéen est un modèle d’exportation d’expertises et de services, et d’immigration temporaire à investissement minima. Nous avons dénommé ce modèle Kwamé car il a été essentiellement initié par de jeunes ghanéens fuyant dans le temps la pauvreté dans leurs pays et allant dans les pays limitrophes (Togo et Ghana) pour y apporter leur expertise en cirage de chaussures et réparation de toits ou autres. Le nom Kwamé provient du fait qu’ils donnaient presque tous le nom de Kwamé comme nom de famille, et ceci afin de garder un certain anonymat.

    Le produit : ce modèle relève plus de l’exportation de services que de produits. Le jeune ghanéen s’appuyant sur les accords de libre circulation et de...

  • CHAPITRE 3

    LE MODELE DROGBA : LA DROGBA-ECONOMIE, L’ADEBAYOR-ECONOMIE…
    LES MILLIARDS EUROPEENS EN BALLON ROND AFRICAIN


    Le modèle : ce modèle est celui d’un micro-exportateur qui vend une expertise africaine en Europe, aux Etats Unis ou en Asie. A l’instar du modèle Kwamé, une expertise est exportée individuellement à l’extérieur et vendue. Cette expertise est souvent purement technique et couvre généralement le domaine de la médecine ou le football.

    Produit : l’expertise de service ici est symbolisée dans le sens d’un service purement individuel, car ce service ne peut être différencié de l’exécutant. L’expertise est donc généralement acquise ou développée dans le pays d’immigration. Ainsi le médecin arrive généralement en tant qu’étudiant et le footballeur par un transfert d’une école de football en Afrique. Il s’agit la plupart du temps d’un jeune africain bachelier qui trouve une bourse pour aller continuer une école de médecine en occident ou d’un jeune footballeur africain qui fréquente une école de football locale ou se fait repérer...

  • CHAPITRE 4

    LE MODELE DE L’AYEDEPO-ECONOMIE OU LE BUSINESS DE LA RELIGION


    Le modèle : ce modèle de micro-exportateur ou d’exportateur informel vend un autre type d’expertise africaine en Europe aux Etats Unis ou en Asie : la religion et la croyance.

    Produit : l’expertise de service est ici symbolisée au sens premier de la croyance et du bien-être « spirituel ». Ces micro-exportateurs informels se retrouvent dans tous les courants religieux. On observe ainsi le foisonnement des églises chrétiennes africaines dans les capitales occidentales, des marabouts et imams, ainsi que des prêtres Vaudous. Les services sont très diversifiés : temples Vaudous, mosquées, églises, livres de prières, cassettes et support médiatiques de la foi, merchandising (tricots, boubous, etc.) et médias (radios, tv, etc.)

    Origine/destination : l’origine de ces micro-exportateurs est l’Afrique et sa richesse spirituelle, et ceci à destination des pays du monde entier. Cette richesse spirituelle s’exprime au travers...

  • CHAPITRE 5

    LE MODELE DU RESTAURANT AFRICAIN A PARIS : DU PLAT AFRICAIN A LA MEGA EXPORTATION DE BANANE PLANTAIN


    Le modèle : ce modèle de micro-exportateurs africains est particulier car ces exportateurs sont installés dans les capitales et dans les villes occidentales, où ils pratiquent une exportation indirecte par l’importation sur le pays hôte d’ingrédients de leurs pays d’origine et une transformation culinaire.

    Produit : ces services allient à la fois des services purs et l’exportation de produits à partir du pays d’origine. Ces restaurants sont de véritables leviers de la demande des produits du pays d’origine au travers des ingrédients et des produits complémentaires (jus par exemple). Les restaurants [à menus] ethniques sont donc situés hors du pays d’origine (dans d’autres pays africains, en Europe ou aux Etats Unis) et ils offrent de la nourriture du pays (ex : restaurant sénégalais en Côte d’ivoire ou restaurant sénégalais en France).

  • CHAPITRE 6

    LE MODELE DE LA BOUTIQUE EN LIGNE : L’ART AFRICAIN A LA CONQUETE DE L’E-COMMERCE


    Présentation du modèle : ce modèle envisage l’offre africaine dans le monde de l’e-commerce par la vente de produits d’arts et autres produits africains. Ce modèle est similaire à la stratégie du géant américain Amazon. De jeunes africains vendent des produits sur internet et les font livrer à travers le monde : art africain (statuettes, etc.), aphrodisiaques, produits ésotériques et services de rencontres.

    Produits : les produits concernent deux types, avec une explosion marquée de la vente en ligne d’aphrodisiaques africains (sur la base de l’idée que les performances sexuelles des noirs africains est hors norme) et des produits d’arts africains (statuettes, tableau, bracelets, etc.)

    Orig...

  •  Partie 3 - ROLE DES INSTITUTIONS AFRICAINES DANS LE DEVELOPPEMENT DES EXPORTATIONS NON CONVENTIONNELLES
  •  Chapitre 1 - LES INSTITUTIONS NATIONALES ET REGIONALES AFRICAINES POUVANT ASSISTER LES ENTREPRENEURS EXPORTATEURS NON CONVENTIONNELS ET INFORMELS
  •  CONCLUSIONS

http://librairie.immateriel.fr/fr/read_book/9782875690869/2chapitre6

 

CHAPITRE 1

LES INSTITUTIONS NATIONALES ET REGIONALES AFRICAINES POUVANT ASSISTER LES ENTREPRENEURS EXPORTATEURS NON CONVENTIONNELS ET INFORMELS


Au niveau national, les trois dispositifs de nombreux pays sont les ministères (Industrie, PME et Commerce), les agences, les associations et enfin les ambassades. Les exportateurs non conventionnels peuvent s’appuyer sur ces institutions, mais l’action devient plus efficace quand ces exportateurs se regroupent en une association ou sortent de l’informel.

Le dispositif ministériel dont les EENCI peuvent bénéficier se résume en trois pôles : l’industrie, les PME et le commerce. A ce dispositif s’ajoute les agences et centres pour la promotion des exportations, de l’investissement, des PME ainsi que les conseils présidentiels à l’investissement et l’entrepreneuriat dans certains pays.


1.1. Le Ministère de l’industrie et des PME

Les ministères de l’industrie et des PME sont souvent fusionnés dans la plupart des pays et pour diverses raisons et premièrement celle de l’efficacité et de la réduction de coût par la synergie. Ces ministères sont chargés de la mise en œuvre et du suivi de la politique du gouvernement en matière de développement de...

 

CHAPITRE 1

RETOUR SUR L’HISTOIRE ET LA CULTURE


Bien que ce livre n’ambitionne pas de rivaliser avec les recueils et livres d’histoire, il est important de revenir succinctement sur quelques points d’intérêt de l’histoire africaine.

L’histoire de l’Afrique est riche et diverse car on y attribue la découverte du plus ancien...

CHAPITRE 2

LES FORCES DE L’AFRIQUE DANS UN MONDE GLOBALISE


Dans ce monde globalisé du 21ème siècle, cinq éléments font la force de l’Afrique et la convoitise des autres nations : les ressources de l’Afrique, la disponibilité de terres arables, une population à croissance positive et jeune, un retard technologique qui lui permet aujourd’hui d’implémenter les dernières technologiques sans avoir à détruire des structures existantes, et enfin une diaspora fortement répandue à travers le monde. Ces cinq forces confèrent à...

 

CHAPITRE 3

LES OPPORTUNITES A SAISIR


Au-delà des forces et avantages dont l’Afrique disposent comparativement aux autres continents, il y a des opportunités à saisir. Il s’agit pour l’Afrique d’utiliser ses forces pour se positionner comme leader sur les opportunités à venir. Deux grandes opportunités déterminent le monde présent : un monde de plus en plus orienté vers le service et l’utilisation accrue de la...

 

CHAPITRE 4

LES INITIATIVES EN COURS


Il est important de répertorier les initiatives africaines actuelles...

 

 

http://www.amazon.fr/Export-facile-Afrique-entrepreneuriaux-LEntrepreneur-ebook/dp/B00G7IVN6Y