Acifr

ACIFR
Alliance des Consultants Industriels Francophones


Page d'accueil

OPTIMISATION DE LA PRODUCTION
L'informatique au cœur de la problématique d'optimisation de la production industrielle

par Jean-Camille POPULUS

Présentation professionnelle - Optimisation de la Production - Evolution de l’outil de Gpao Xflex vers WinFlex - WinFlex IA, informatisation de l’atelier

1
Synthèse d'une expérience

Présentation professionnelle


De par ma formation initiale réalisée sous la houlette de l’entreprise BULL, j’ai démarré ma carrière professionnelle dans un contexte largement dominé par les grosses unités informatiques de type mainframe. Les années qui ont suivi ont glissé progressivement vers un éclatement de ces centres en une multitude de petits services dont les technologies de l’époque opéraient sur des systèmes minis. Cette démocratisation avant l’heure préparait le terrain pour l’arrivée des ordinateurs personnels interconnectés qui est la règle aujourd’hui.

Mes premières interventions ont porté sur la conception de programmes pour le compte d’une société de service de traitement à façon qui opérait pour le compte des experts comptables en grande majorité localisés dans la région Nord.

J’ai par la suite pris des responsabilités dans la réalisation d’application pour le compte des clients de cette société de service, en réalisant une suite complète du traitement du suivi des comptes et l’établissement des bilans automatisés. Il s’en est suivi la réalisation d’outils en marge du traitement de la comptabilité proprement dite, comme le calcul des amortissements ou encore l’établissement des bulletins de salaire.

Toujours sur la lancée de cette évolution dans l’autonomie informatique souhaitée par les clients de la société pour laquelle j’opérais, je me suis attaqué aux clients des cabinets comptables eux mêmes, ce qui m’a permis d’ouvrir mon horizon fonctionnel à une multitude de professions. De l’informatisation des experts comptables à celui de la problématique du tiers payant pharmaceutique en passant par la gestion d’entreprise et industrielle, j’ai acquis au fil de ces missions une certaine capacité d’analyse d’une problématique donnée et donc un savoir faire dans l’élaboration des solutions informatiques possibles.

La réalisation la plus marquante concerne le produit de gestion industrielle Xflex/Winflex pour lequel j’ai bénéficié de la haute compétence des interlocuteurs demandeurs qui, comme je le traite dans le paragraphe suivant, ont une part significative dans la pertinence de la solution qui a été conçue.

Indépendamment des acquis purement fonctionnels, j’ai également veillé à ajuster mes compétences informatiques aux évolutions technologiques du monde informatique qui comme chacun sait a connu dans les décennies précédentes une quantité d’évolutions comme jamais aucun secteur professionnel n’a pu le connaitre dans un laps de temps aussi court.J’opère aujourd’hui à la fois en tant que concepteur de solutions dans n’importe quel domaine demandeur, mais également comme consultant et prestataire de service pour le compte d’administrations ou grands comptes dans lesquels des projets informatiques d’envergure sont lancés et qui nécessitent un apport technique d’un certain niveau en rapport direct avec mes expériences vécues.

2
Synthèse d'une expérience - suite
Optimisation de la production



Préambule : Les avancées technologiques depuis le début des années quatre vingt dix, par la miniaturisation et la rapidité toujours plus grande des micro processeurs, ont permis la conception d’outils de gestion de plus en plus puissants et sophistiqués.

Ce qui était impensable sous le règne des gros ordinateurs des salles informatiques d’entant, s’est avéré réalisable de par l’avènement des ordinateurs toujours plus performants. Les tâches répétitives nécessitant de grandes puissances de calculs et des rapprochements de masses d’informations de plus en plus volumineuses dans des laps de temps de plus en plus courts sont devenues accessibles aux entreprises de toutes tailles.

Dans cette évolution, la gestion industrielle n’a pas fait exception, les outils de gestion et d’aide à la décision ont fleuri sur le marché en réponse à la forte demande des entreprises artisanales et industrielles.

La GPAO, gestion de production assistée par ordinateur, a suivi le mouvement par une offre diverse dont les solutions proposées sont bien souvent adaptées à un type de production. Il demeure toutefois dans ce type d’applicatif un point noir peu satisfait au regard de la demande et des possibilités technologiques, c’est celui de l’optimisation de la production dans une vraie démarche de réflexion sur les scénarios d’ordonnancement des tâches en atelier pour un objectif global du meilleur rendement au service du délai client.

Genèse d’une expérience : Mon vécu dans ce domaine d’application, par le suivi continu d’une unité de production se transformant en l’espace d’une vingtaine d’années en un groupe industriel de onze usines en Europe, fut l’occasion d’explorer la problématique par la conception d’une solution maison. Ce nouvel outil logiciel respecte les standards du genre, sa conception s’est appuyée sur l’expérience des intervenants demandeurs au sein de l’entreprise qui, pour la plupart d’entre eux, étaient issus d’un groupe industriel mondial dont la gestion de la production était assurée par l’outil phare de l’éditeur IBM.

Les objectifs assignés par la direction générale de l’époque étaient constitués pour l’essentiel de la structuration des données techniques des produits fabriqués, avec une gestion élaborée des ordres d’approvisionnements : produits et commandes matières.

Très vite l’exigence de définir le besoin en terme d’ordre d’achat et de fabrication s’est fait sentir, la direction replaçant la barre toujours plus haute dans ses objectifs de montée en puissance de l’unité de production.

Un premier projet de gestion d’approvisionnement comparable à un CBN, outil majoritairement proposé dans les solutions actuelles du marché, a été réalisé. Le rendement n’a pas été jugé à la hauteur des attentes, et c’est ainsi que par le dialogue avec les membres du staff de l’opérationnel en atelier, un nouveau projet a été lancé. En réponse au défit de la direction et de ses cadres, j’ai modélisé un nouvel outil dont l’ambition était de gommer les imperfections du CBN nouvellement réalisé, par l’extension du traitement à la prise en compte globale de toutes les ressources de la production. J’ai conçu une solution, sans vraiment le savoir à l ‘époque de type MRPII JAT. Les mises au point d’un tel outil ont pris un certain temps, les délais d’ajustements pour le rendre opérationnel étant proportionnels à la complexité du sujet traité. L’appréhension d’une telle complexité a d’ailleurs nécessité une révision de mes principes de développement d’applications informatiques, par le recours a ce que l’on a appelé un peu plus tard l’approche objet et la conception de composants spécialisés et réutilisables.

Le nouvel outil est pleinement opérationnel en 1993.

D’une situation dégradée lors de la prise de service d’un nouveau directeur général en 1988, l’entreprise était en redressement judiciaire, elle a été classée en 1995 parmi les 100 premières entreprises Françaises en terme de performance industrielle. Elle a fortement progressé dans les années de tourmente sur son créneau de production dans une région industriellement sinistrée.

3
Synthèse d'une expérience - suite
Evolution de l’outil de Gpao Xflex (UNIX) vers WinFlex (Windows)



Un peu de technique : Comme décrit dans le paragraphe précédent, l’outil maison de GPAO baptisé Xflex opérant sur une plateforme UNIX a atteint sa stabilité vers les années 1993 – 1994. En 1995 le cœur du système constitué par le module de planification de la production est migré et intégré dans un logiciel de gestion industriel d’une société de service pour laquelle j’intervenais au titre de consultant. Ce produit, « PRIMO Industrie », se retrouvera sur des sites tels que THEPENIER ou l’OCCITANE, jusqu’au rachat de cette société par le groupe GFI.

La seconde moitié de la décennie quatre vingt dix fut marquée par la montée en puissance des outils de conception d’application sur plateforme Windows de Microsoft. Ces nouveaux outils ont permis l’exploitation des possibilités graphiques améliorant considérablement les qualités ergonomiques des logiciels conçus. Les avantages ne s’arrêtaient pas à ces aspects techniques, d’autres plus importants à mes yeux concernaient leur flexibilité dans la capacité de connexion avec des outils de gestion de base de données. Une triple migration se dessinait : une évolution de « façade » par un large recours au graphisme notamment dans la représentation des données techniques, une évolution dans la technique de stockage des données de l’application par le recours aux bases de données, et enfin une migration liée à l’utilisation des unités centrales personnelles avec l’utilisation de composants techniques « révolutionnaires » montant en mémoire des masses de calculs volumineuses.

La migration lente entreprise dès les années 1998, débutant inévitablement par mon adaptation aux concepts de développement dans le nouvel environnement, s’est achevée au début des années 2000. Les écarts de performance constatés, le traitement de calcul du planning de type MRPII JAT dépassait les 8 heures sur la plateforme UNIX, quand celui redéveloppé sous MS Windows était abaissé à moins de 20 minutes, ont fini de convaincre les utilisateur Xflex d’opter pour cette nouvelle solution.

Mon client historique, devenu un groupe a fait l’acquisition d’une première version de l’outil en mode planning déporté, ce qui évitait un remplacement brutal de son logiciel Xflex tout en bénéficiant des améliorations techniques dans les temps de traitement. Deux années se sont écoulées avant d’opter pour un remplacement global, faisant ainsi bénéficier des qualités ergonomiques du nouvel outil non pas seulement à l’agent de planning mais à l’ensemble des utilisateurs de la GPAO.

4
Synthèse d'une expérience - fin
WinFlex IA, informatisation de l’atelier



Entre temps, et toujours dans le souci d’une plus grande maîtrise des flux matières et produits fabriqués, on m’a confié un projet d’informatisation de l’atelier. Ce nouveau logiciel devait répondre à trois objectifs : le traçage des lots de matières et produits par l’utilisation d’étiquettes codes barres, la collecte des informations sur le lieu et à l’instant de l’événement, et en dernier lieu la remontée en temps réel des informations de production provenant d’une unité de production éloignée.

Les options techniques retenues étaient celles qui devaient nous garantir la meilleure qualité d’utilisation aux opérateurs de production, ainsi qu’à ceux du service qualité, de la réception et des expéditions :

- Appareils portatifs autonomes de type PDA industriel durci en connexion WiFi.

Fin 2006 WinFlex IA était opérationnel sur deux usines de la région Ardennaise. L’implantation sur un troisième site en Slovaquie fut décidée dans le courant de l’année 2007 en même temps que le déploiement de la version Gpao WinFlex sur l’ensemble des usines du groupe.


Logiciel de GPAO WINFLEX:
Description des fonctionnalités
Visualisez à l' écran au format:  PDF  ou  téléchargez le diaporama:  PPT

Informatisation d'atelier:
Présentation du concept WinFlex IA
Exemple de mise en oeuvre au sein d'un groupe industriel
Visualisez à l' écran au format:  PDF  ou téléchargez le diaporama:  PPT

Autre dossier de Jean - Camille:
Comparatif des systèmes de planification de la production
Le MRP ou son équivalent en français CBN - Le MRP 2 JAT flux tiré

POPULUS Jean Camille
115 rue du Four  59226 Rumegies
Téléphone: 03 27 46 23 14 - Mobile: 06 75 98 47 87


Recommandations