DEVELOPPEMENT INDUSTRIEL EN EUROPE ORIENTALE
de l'information utile... à la passion d'entreprendre


Alliance des consultants industriels francophones
Réseau de compétences pluridisciplinaires

concepts d'intervention
ACIFR
Page d'accueil

 


acifr
DEVELOPPEMENT INDUSTRIEL
DE LA MOLDAVIE

Pourquoi s'intéresser à la Moldavie et y investir ?...  par Marc Pascal HUOT - AM CONSEIL


Présentation générale

La République de Moldavie a déclaré pour la première fois sa souveraineté en 1917 et elle est devenue état indépendant le 27 août 1991 et membre de l’ONU.
La République de Moldavie est située entre la Roumanie et l’Ukraine. Séparée de la mer Noire par la région ukrainienne d’Odessa, ses frontières longent le Danube sur quelques centaines de mètres à l’extrême sud du pays. La superficie de la Moldavie est de 33.700 km².
La Moldavie est un pays essentiellement rural, avec une population estimée de 3.933.332 habitants, selon le dernier recensement réalisé en 2004.
La capitale, Chisinau, regroupe près 20% population, soit 717.000 habitants (chiffre 2005). Les seules autres grandes agglomérations (plus de 100.000 habitants) sont Balti, Bender et Tiraspol.
La Moldavie est une république parlementaire. La Constitution de 1994 a été modifiée en juillet 2000. Le Parlement moldave est élu pour quatre années et est composé de 101 députés. Le pouvoir exécutif est représenté par le gouvernement avec le Premier ministre et surtout par le Président.
La région est au carrefour de deux cultures, latine et slave. La proximité de la Mer Noire lui offre aussi une ouverture sur l’Asie. Cette situation se traduit par une grande diversité ethnique, linguistique et culturelle (selon le dernier recensement de 2004, la population est composée de moldaves, de roumains, d’ukrainiens, de russes, de gagaouzes, de bulgares, de juifs, d’arméniens et de grecs).
70 % de la population est bilingue (moldave/roumain - russe), 30% seulement étant unilingues (moldave seul ou russe seul). Parmi les langues étrangères pratiquées en Moldavie, le français arrive encore en tête, suivi de l’anglais, et plus loin, de l’italien et de l’allemand.

    .

    Données économiques

    La monnaie en circulation est le leu moldave (pluriel : lei), divisé en 100 bani, variant selon le taux de change (1€ = 17.26 lei – mars 2010). Le leu moldave est la seule devise légale en Moldavie. L’utilisation des cartes de crédits, encore peu courant, a néanmoins tendance à se développer. Pour les opérations à l’international, l’Accord du FMI prévoit la possibilité pour tous les agents économiques d’acheter et de vendre des devises étrangères. La Banque Nationale de la Moldavie est responsable pour l’autorisation, la supervision et la réglementation de toutes les institutions financières du pays.
    En 2009, le salaire moyen en Moldavie s’établissait à environ 150 euros mensuel. La Moldavie demeure le pays d’Europe où les salaires sont les plus bas.
    Le PIB moldave a été en 2008 de 6 Milliards d’USD, le PIB par habitant se situant autour de 1.694 USD/habt. Le taux d’inflation a été de 7,3% en 2008. Depuis 2000, la Moldavie a enrégistré une croissance économique relativement intense.

    Croissance économique
    (%, face à la période antérieure)

    2001

    2002

    2003
    2004

    2005

    2006
    2007

    PIB, USD

    1.481
    1.662
    1.981
    2.598
    2.988
    3.408
    4.396

    PIB par habitant, USD

    408
    459
    548
    721
    831
    951
    1229

    Economie, croissance %

    6.1
    7.8
    6.6
    7.4
    7.5
    4.8
    3

    Industrie, croissance %

    13.7
    10.8
    15.6
    8.2
    7.0
    -4.8
    -2.7

    Agriculture, croissance %

    6.4
    3.4
    -13.6
    20.8
    0.8
    -1.1

    -22.1

    Inflation annuelle, %

    9.6
    5.2
    15.7
    12.5
    10.0
    14.1
    13.1

    Taux du chômage, %

    7.3
    6.8
    7.9
    8.1
    7.3
    7.4
    5.1

    Taux d’échange moyen MDLUSD/EUR

    12.86
    13.57
    13.94
    12.32/15.32
    12.60/15.69
    13.13/16.49
    12.13/16.59
     
    Source: BNM et BNS

    L'Union Européenne développe ses relations avec la Moldavie dans le cadre de la « politique européenne de voisinage » (PEV). Le programme 2007-2010 s’élève à 210 M€.
    La Moldavie est devenue membre de l'OMC le 26 juillet 2001.


 

Investissements

Entre Union Européenne et CEI, la  Moldavie bénéficie d’une situation géographique exceptionnelle qui attire aujourd’hui des investisseurs étrangers de plus en plus nombreux.Plus de 6.300 entreprises à capitaux étrangers sont répertoriées en 2008 et les Investissements Directs de l’Etranger (IDE) ont progressé de 50% depuis 2006. Le marché local attire les grands groupes dans des secteurs tels que la téléphonie, la banque, le bâtiment ou encore l’agroalimentaire.Les investissements sont encouragés par la transition économique du pays vers une économie de marché, les entreprises étrangères profitant des nombreuses privatisations réalisées depuis ces dernières années. Le gouvernement a mené des réformes visant à améliorer le climat des affaires qui reste celui d’un pays émergent : la loi dite « guillotine » censée supprimer plusieurs centaines de règlements et circulaires entravant la libre entreprise, loi sur les investissements, loi sur la protection des investissements, révision des droits de douane et de la fiscalité, non imposition des apports financiers au capital, etc.
Le stock d’IDE mondiaux en Moldavie était de 2,2 Mds USD au 1er juillet 2008.


Place de la France


La France se situe dans les premiers investisseurs en Moldavie : au 9ème rang en 2008. Le stock d’IDE français, qui était d’environ 66 M€ au 1er janvier 2007, est passé à 121 M€ au 1er janvier 2008. La Moldavie a reçu en 2007 environ 61 M€ d’IDE en provenance de France, soit environ l’équivalent du stock d’IDE français qui existait jusqu’alors en Moldavie. L’augmentation du flux d’IDE est nette après les 21 M€ de 2006 et les 19 M€ de 2005. Parmi les importants investisseurs français, il faut souligner quatre grands groupes français. Le groupe Lafarge Ciment possède la plus grosse usine de ciment en Moldavie et fournit 75% des besoins en ciment du pays. En 2007, la Société Générale a fait l’acquisition de Mobiasbanca, 5ème banque du pays. Dans le secteur agroalimentaire, le Groupe Lactalis, qui a commencé à investir en 2005, possède une laiterie et deux fromageries. Le groupe emploie environ 1400 personnes et produit des fromages pour le marché moldave ainsi que pour l’exportation vers la Russie et l'Ukraine. Enfin, dans le secteur des télécommunications, la filiale d’Orange en Moldavie est leader de la téléphonie mobile du pays avec une part de marché d’environ 65 %.Il existe aussi des investissements français de moindre importance comme la société Bargues Agro-Industrie qui, à travers sa filiale locale Nucile si Natura, conditionne des cerneaux de noix pour l’exportation. Il y a aussi quelques PME-PMI dans le secteur des services (call-centers). Par ailleurs, quelques représentations d’entreprises françaises sont aussi présentes en Moldavie (Alcatel, Pernod-Ricard, Areva)..


Echanges commerciaux

Les échanges commerciaux de la Moldavie ont crû de 29% en 2008 pour atteindre 6,5 Mds USD sur l’année. Mais les importations sont trois fois plus importantes que les exportations et le déficit de la balance commerciale s’est établi à 3,3 Mds USD soit une augmentation de 41% par rapport à 2007.
La Moldavie exporte en premier lieu des produits textiles (notamment produits semi-finis) et des produits agroalimentaires (principalement du vin vers la Russie, la Biélorussie, l’Ukraine). Ces deux catégories de produits représentent chacune 20% des exportations moldaves. L’Union européenne représente avec plus de la moitié des exportations de la Moldavie (environ 51% en 2008) la première zone cliente de la Moldavie devant la zone CEI (environ 39% des exportations).
Les produits énergétiques (1,1 Md USD) représentent toujours le premier poste d’importation avec 23% du total. Les machines et équipements électriques représentent le deuxième poste d’importation avec 16% du total. Viennent ensuite les produits chimiques  (8,5% du total des importations), puis les véhicules de transport (8% du total), les produits sidérurgiques (7,5% du total) et les produits de l’industrie agroalimentaire (7% du total).
Environ 43% des importations moldaves proviennent de l’UE tandis que la CEI représente environ 35% des importations de la Moldavie. L’Ukraine, la Russie, la Roumanie, l’Allemagne et la Chine sont les principaux fournisseurs du pays.


Echanges france - Moldavie

Exportations : Avec une part de marché de 2,1%, la France est le 10ème fournisseur de la Moldavie et notamment le 5ème fournisseur européen derrière la Roumanie, l’Allemagne, l’Italie et la Pologne. Les exportations françaises sont constituées tout d’abord de biens d’équipement professionnel (23% du total), principalement des équipements mécaniques ainsi que des équipements électriques et électroniques. Viennent ensuite les véhicules automobiles (20%),  les biens de consommation (18%) constitués principalement d’équipements du foyer et de parfums et produits pharmaceutiques. Les produits des industries agricoles et agroalimentaires représentent 16% du total (principalement boissons alcooliques distillées). Viennent enfin  les biens intermédiaires (12%) composés principalement de produits agrochimiques et les produits agricoles (10%) composés principalement de céréales et de plantes industrielles. Les importations totales de la Moldavie ont augmenté dans tous les secteurs en 2008 (+ 33%).

Importations : L’année 2008 a été marquée par une hausse de 16,2% des importations françaises en provenance de Moldavie (34,9 M€ contre 30 M€ en 2007). En 2007, la hausse de nos importations avait été de 29%.  La France est le 13ème client de la Moldavie, elle représente 1,3% des exportations moldaves. Les importations françaises sont composées à 58% de produits agricoles, 21% de biens de consommation (produits de l’habillement), 15% de biens intermédiaires (produits de l’industrie textile) et 2,5% du total représentent  les produits des industries agricoles et alimentaires ainsi que les biens d’équipement professionnel.

Les exportations totales moldaves ont augmenté de 19% en 2008. Les quatre principaux clients du pays sont la Roumanie, la Russie, l’Italie et l’Ukraine. Le système de préférences commerciales autonomes, entré en vigueur depuis mars 2008, prévoit l’accès au marché européen de tous les produits moldaves, sauf certains produits agricoles, et devrait soutenir la croissance des exportations vers l’UE sur le long terme.



AMConseil_adresse_postale


2, rue Vintila Voda
Secteur 3, Bucarest - Roumanie / PO BOX 22 - 103



Téléphone : +40745009862 / Télécopie : +40317107103


Contactez
AM Conseil

Marc Pascal HUOT
12 rue Sénard
76000 Rouen / France


Téléphone :+40.747.01.36.50 / Mobile : +33 6.43.51.30.08

Site web
www.amconseil.ro

 


Haut de la page